ROBERT WILSON : ANGLO AMERICAN